L’invitation

60614153_2707066995988251_5685436492491522048_n

C’est Fred Rémi qui nous a proposé ce compagnonnage : une résidence longue pour interroger les géographies du festival d’Aurillac… vaste sujet ! Nous amorçons humblement par de l’observation “à marée basse” de cette ville auvergnate qui sera bientôt bousculée par les flots de festivaliers et d’artistes de rue. Fred est le nouveau directeur artistique. Il reprend les manettes de ce festival après le départ de Jean Marie Songi : son rôle ? assurer la continuité et amorcer des transformations, donner le ton et impulser soutenir de nouvelles créations. L’une de ses propositions est de créer des résidences longues, sur 3 ans qui amènent des artistes et des regards créatifs à s’emparer du territoire et du festival, explorer la ville, et ouvrir des possibles. Depuis sa création en 1986, le festival est en perpétuelle évolution.

Depuis 2016 et les attentats de Nice, de nouvelles problématiques de sûreté sont arrivées brutalement et on créent de nouvelles tensions. Ce festival seul et unique en France a la particularité d’accueillir tout le monde sans sélection. 750 Cies du OFF installées sur place… Un sacré défi ! parmi elles des compagnies présentes depuis 30 ans, Cies foraines notamment qui tirent leur épingles du jeu. Il y a aussi toujours des nouveaux qui ne connaissent pas le festival et viennent s’essayer ici… Aurillac c’est le spectacle et c’est la fête ! un espace de liberté incroyable dans cette ville du Massif central par ailleurs plutôt tranquille de 40000 habitants qui explose en multipliant par 4 sa population pendant quelques jours extraordinaires… Aurillac c’est un festival qui a grandi avec son public – presque 140000 festivaliers sur 3 jours aujourd’hui. C’est aussi le mélange des genres et la place belle donnée à l’altérité et à la surprise.