Brancher les artistes à la ville

Alain est électricien pour la ville d’Aurillac depuis 27 ans, figure de l’engagement des employés de la ville dans le festival. Membre actif de la « cellule Éclat », il a beaucoup de choses à nous raconter… Nous partons en balade en suivant le principe du parcours commenté et découvrons la ville à travers ses installations électriques.

« Je ne suis pas d’Aurillac même, je viens de la campagne, de Mandailles exactement, à 30 km d’ici, la vallée de la Jordanne… Je suis rentré à la ville d’Aurillac le 1er janvier 93 et par le pur des hasards : j’avais un collègue qui faisait de l’électricité à la ville et qui en avait marre qui trouvait qu’il y avait trop charge de travail, il a arrêté. Je devais partir en vacances et venais d’avoir un bébé… j’ai décalé mes congés pour faire le premier festival en 93 ! »

« Je le connaissais un peu le festival comme spectateur, je connaissais quelques compagnies que j’avais dû voir : Générik Vapeur, Royal de luxe … mais c’est tout ! Là, du jour au lendemain, je suis propulsé à l’intérieur du festival, comme un des… enfin, un des acteurs ou je sais pas ce que c’est… mais un petit peu quand-même voilà ! Ça m’a fait plutôt drôle et puis pour moi c’était un challenge ! ça me changeait de changer un néon ou une prise comme je pouvais le faire régulièrement pour la ville d’Aurillac. Là c’était autre chose ! ça demande de se remettre en question et de voir qu’on est capable de proposer. C’est vrai que ça a été plutôt dur mais je ne regrette pas ! »

Alain nous montre tous les dispositifs installés dans la ville, et nous explique le fonctionnement de chaque lieu pendant l’évènement.

« Par rapport aux Cies, pratiquement toutes fonctionnent avec de l’électricité. Il y a les points de jeu qui sont dans les écoles. On part alors de locaux que l’on connaît, qui sont déjà plus ou moins surveillés, contrôlés, donc c’est déjà un peu plus facile. Sinon après c’est un gros travail avec le directeur technique, ses assistants et EDF. On doit avoir 24 ou 25 branchements, c’était un petit partenariat qui était fait avec … enfin pas un petit mais un GROS partenariat avec EDF où à l’époque ils nous faisaient les branchements et il y avait toute la consommation qui était incluse dedans. Ça ça se prépare en amont sur chaque site qui a été retenu, fournir des coffrets, EDF les raccordait. (…) »

« On commence a préparer le festival autour du 20 aout, on doit bosser sur la mise en place des installations la 1e semaine d’août jusqu’à la moitié de la 2e puisqu’il faut qu’EDF ai fini pour le 14/15, parce qu’avec les ponts… et puis après ils ont tous les branchements des ambulants et autres, et assurer leur maintien aussi, donc là c’est une date butoir, il faut qu’autour du 8/10 août, en général, tous les branchements soient mis en place. »

Alain sera bientôt à la retraite : Cela parait impossible tant il a encore énergie et ressource pour ce festival !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s