Enchanter les repères

La nouvelle carte du festival change d’échelle pour mieux embrasser le territoire. En remettant en relations les épaisseurs de la ville, ce document révèle les géographies, quartiers et symboles d’Aurillac.

En représentant les espaces naturels et urbains comme le Viaduc, le Puy de Courny ou la Forêt des 24 Sapins, cette carte vient tisser une relation entre les lieux et les spectacles.


Ainsi la ville, par le biais de la carte, devient elle-même vivante et mouvante. Par la compréhension de ses entités, le territoire devient théâtre et ses paysages scénographie.


Le processus de conception s’est bâti avec les acteurs du festival, des habitants aux organisateur·ices, au sein d’ateliers et de déambulations permettant de traduire les réalités de chacun·es en images.


Ce travail permet aussi de fournir une même visibilité auprès des compagnies de passage et de celles du IN du festival, mais également de révéler les identités des espaces pour que les comédien·nes qui l’utilisent et les festivalier·es qui les traversent se l’approprient.