L’étale #1 – pêche à marée basse

Ce mercredi, ça s’agite chez nos hôtes ! Aujourd’hui s’enchaine Conseil d’Administration et Assemblée Générale de l’association Éclats. Fred nous a demandé de nous présenter rapidement entre les deux réunions, pour donner une petite respiration cet après-midi studieuse, et donner à avoir les impulsions liées au récent changement de direction. Nous sommes installés dans une grande salle du Théâtre voisin. L’occasion de rencontrer son équipe et de comprendre le fonctionnement culturel de la ville. Le théâtre est municipal et le festival lié à l’agglo d’Aurillac.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous essayons d’organiser nos observations autour de trois enjeux qui nous ont sauté aux yeux :

// Rendre visible le travail de fourmi, la belle mécanique globale

La richesse de nos observations nous donne envie de rencontrer tous les gens qui travaillent à la mise en place du festival, l’équipe de l’association, les employés municipaux mais aussi tous les restaurateurs, habitants, commerçants qui se préparent activement… Nous aimerions trouver comment mettre en valeur l’arrière du décors, toute cette énergie déployée à préparer, transformer et équiper les espaces, construire des schémas, des plannings, des plans, des organigrammes…  Tout le monde est sur le même bateau, chacun à sa place, son rôle, son poste ! Nous avons envie de montrer que tout cela constitue un vrai patrimoine en terme de savoir-faire. Il s’agit d’ouvrir le capot du projet pour en révéler sa belle mécanique !

// Booster l’hospitalité et améliorer l’accueil

On découvre aussi qu’Aurillac ne se laisse pas saisir d’emblée, il faut l’apprivoiser ! Le festival  forme les spectateurs, souvent hyper aguerris, avec leurs bons plans. On imagine des échanges pour permet la rencontre et les échanges. On souhaite rendre visible la diversité des pratiques : on imagine qu’il y a autant de relations au festival que de gens. Nous avons envie de créer des cartographies individuelles, des portraits flashs qui révèlent ces manières de « faire Aurillac ». Nous trouvons remarquable ce rapport à l’altérité, la cohabitation des gens très différents entre habitants, touristes, punks à chiens, artistes… Aurillac a été blessé par la mise en place des dispositifs de sureté et de  sécurité (avec les fameuses porte d’accueil/ de sécurité, qui apportent rudesse et rompent avec l’idée du théâtre de rue libre. On imagine détourner ces espaces de sécurité, repenser l’accueil dedans et dehors… On observe les outils d’information et d’orientation qui nous paraissent peu ergonomiques à première vue, semblables au calendrier des postes… Nous imaginons d’autres Aurillac, des cartographie sensibles (comme celles réalisées par Elza lacotte ou par Mathias Poisson… des commandes annuelles pour bousculer les repères et initier a d’autres cheminements. L’occasion aussi de collecter les manière de dire Aurillac, les repères… On aimerait aussi un lire d’or total, entendre les récits des festivaliers…

// Affirmer le lien du festival à la ville et au territoire

La ville et le territoire comme ressource mais aussi comme paysage. Nous aimerions créer de nouveaux parcours et circulations. Révéler les liens entre festival comme moment de test et de transformation des pratiques et des aménagements de l’espace public. En déambulant dans la ville nous nous questionnons sur les enjeux urbains forts : comme Rez de chaussée vacants (comme investir les vitrines de a ville?), rapport au grand paysage, les liaisons douces… Quels parcours inventer ? Comment jouer encore plus avec la ville ? Nous nous interrogeons sur la place des contributeurs / bénévoles des habitants / habitants ressources mais aussi Festivalier / habitants temporaires ressources. Nous nous interrogeons sur la scénographie de la ville elle même : comment penser la création de mobilier, la mise en oeuvre de chantier participatif (nous penons aux invits de villeurbanne – imaginons des résidences d’artistes scénographes (en lien avec le lycée graphique…)

A chaque fois nous essayons d’afficher nos observations et de décliner quelques idées/ tests/ envies à éprouver au contexte de la marée haute que nous aurons bientôt a affronter !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s